Archéologie moderne

Без рубрики Оставить комментарий

Hier j'aurais pu fêter les 256 jours que je n'ai rien écrit dans mon blog. C'est peut-être une occasion de reprendre. En plus, j'ai fait aujourd'hui une ballade en vélo qui mérite une place dans le blog.

Cette semaine j'ai découvert que mes compagnons habituels pour les ballades en vélo étaient tous en dehors de Moscou pour le weekend. Alors j'ai du chercher ailleurs et je me suis rappelé qu'un de mes anciens étudiants (ahaspherus) m'avait un jour dit qu'il participerait volontiers à une ballade en vélo. Je lui ai donc proposé d'en faire une ce weekend. A son tour, il m'a proposé de profiter de la ballade pour aller visiter un site de C25. Jusqu'à là je ne savais pas, ce qu'étaient les C25. Mais internet a vite fourni les informations nécessaires: le système C25 de défense aérienne de Moscou a été mis en place aux alentours de 1955 et fonctionnait jusqu'au 1982. Il comprenait 56 bases militaires, formant deux cercles autour de Moscou (les autoroutes A107 et A108 ont été construites rien que pour fournir les missiles à ces bases). En ce moment la majorité de ces bases est abandonnée, quelques-unes ont été transformées en bases de défense aérienne modernes.


J'ai parcouru un trajet de 120km, mais il ne fallait pas autant pour trouver les deux bases qu'on a vu. Elles étaient toutes les deux en piteux état, bien qu'elles étaient toutes les deux en partie toujours utilisées par les militaires. La pluie a vraiment gêné l'exploration, mais j'ai pris quelques photos de la deuxième bases - plus précisément de son poste de contrôle. La base elle-même occupe un territoire beaucoup plus grand , mais en gros il n'y reste que des routes abandonnées dans la forêt.

Donc, le Centre de contrôle des missiles:

pic1 на Photofile.ru

Son entrée officielle:

pic8 на Photofile.ru

La plaquette au-dessus de la porte dit, que c'est un abri pour 120 personnes, résistant à une pression de 1kg par cm carré lors d'une explosion, protégeant de lumière et de radiation.

A l'intérieur tout est en ruines. On y voit les restes de l'ordinateur qui effectuait le contrôle de missiles:

pic2 на Photofile.ru

et d'autres appareils électriques qui n'ont pas encore été enlevés:

pic3 на Photofile.ru

pic5 на Photofile.ru

Le bâtiment lui-même est en train d'être démoli:

pic7 на Photofile.ru

Ce qui est bien dommage. La grandeur de la base entière produit en moi un sentiment de vénération... Un de ces jours je vais aller chercher une base qui soit mieux conservée. Il y en a 56, donc, il y a encore espoir.

Один комментарий к “Archéologie moderne”

Оставить комментарий

Тема WordPress и иконки разработаны N.Design Studio
© 2020 Страница Алексея Яшунского RSS записей RSS комментариев Войти